Médaille du travail

Publié le par Jean-Noël Hervé


Une propriété viticole ne peut donner son meilleur que si les personnes qui y travaillent apportent vaillance ou compétence. Quand ils amènent les deux, les salariés, en quelques années, permettent au Cru de faire mieux, bien mieux.

Hier, devant une bonne partie de la municipalité et de la famille, j’ai eu l’honneur (et le plaisir) de remettre une médaille d’argent du travail à Eric Faurie.
Eric-et-JNH.jpg

Enfant du village comme moi, il vient de passer plus de vingt années de travail à Moulin Haut Laroque.

Grâce à lui, la qualité des vins, mais aussi de la vigne a pu progresser.

Même avec les meilleurs conseillers du monde, il serait impossible de bien faire si le travail n’est pas exécuté comme il faut ou en retard. Chaque jour, par tout temps, il faut travailler inlassablement, mal au dos ou pas, grippé ou pas, harassé l’été par la chaleur ou pas, frigorifié dans les chais l’hiver ou pas, …..

Bien sûr il m’est possible de faire appel à des sociétés extérieures pour « abattre » du travail, mais aussi sérieuses soient elles, elles n’apporteront jamais autant au Cru qu’une personne dévouée, dédiée à l’exploitation.

Heureusement, Eric ne part pas à la retraite (il est plus jeune que moi) et j’espère que nous allons partager encore de bonnes années de travail, pour le bien de Moulin Haut Laroque.

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article