Tourin blanchi aux barraganes et Chabrot!

Publié le par Jean-Noël Hervé

Ce n’est pas la recette du siècle , mais ce potage a nourri tant d’enfants d’ici, les décennies passées que pour moi il fait un peu partie du Terroir.

D’abord, une « barragane »( ou "poireau des vignes"), c’est le nom gascon d’un poireau sauvage que l’on trouve aisément dans nos vignes pas encore labourées, donc dernier délai de récolte : fin Février.
Barragane.jpg

La recette simpliste de la famille :

Peler les barraganes, les couper en petits morceaux, les faire frire, dorer à la poêle.

Les verser dans un bouillon de boeuf (si on est pressé, un cube genre Maggi fera l’affaire), saler et poivrer, faire cuire.

Casser un ou deux œufs, les blancs dans une coupelle, les jaunes dans une autre

Avant la fin de la cuisson, incorporer les blancs d’œufs en les fouettant.

Pour épaissir on peut aussi ajouter du vermicelle pendant la cuisson.

On laisse tiédir, puis on rajoute les jaunes dans lesquels on a mis du vinaigre.

Réchauffer sans bouillir avant le servir.tourin.jpg

 

ça c’était pour les enfants, pour les adultes il y avait une finale plus « musclée », on faisait chabrot dans l’assiette à peine vidée.

"Faire chabrot" est une vieille coutume paysanne qui consiste, avant de finir la soupe, à l'allonger avec un demi-verre de vin rouge et, à même l'assiette, boire à petites gorgées.

Lu sur Wikipedia :

Lors d'un repas entre gastronomes dans un grand restaurant, Philippe FAURE-BRAC, Meilleur sommelier du monde 1992, grand esthète, propriétaire d’un haut lieu de la gastronomie à Paris « Le Bistro du Sommelier », membre du GJE et ami commun à François Mauss et à André Lurton, se lève et demande d’une manière solennelle, l’autorisation de faire chabrot avec le velouté de champignon et un Cheval Blanc 1998.

Pierre Lurton[*], répond, instantanément, en versant le restant de son verre dans la soupe. Tout le monde fait de même… sauf un multi millionnaire américain, grand collectionneur de grands Bordeaux, ne parlant pas un mot de français, à qui il a fallu expliquer ce "geste"… entre deux lichettes de cette potion magique, céleste !!!

Pour être exact, il faut préciser que cette version "moderne" de chabrot a consisté à ajouter une cuillère de vin au reste de l'excellent potage et à finir de déguster sagement le mélange à la cuillère, aucun n'a bu directement à l'assiette comme le veut la tradition !

 

* Directeur des Châteaux d'Yquem et de Cheval Blanc

 

Puisque je vous dis que le bonheur vient de choses simples…que l’on partage !

Publié dans Recettes de cuisine

Commenter cet article