2004…fin des études !

Publié le par Jean-Noël Hervé

Les élèves doués supportent de longues études, notre 2004 très classique Bordeaux ne faillira pas à la règle qu’un Grand peut vieillir longtemps !


A quelques jours près, seize mois d’élevage en fûts auront été effectifs pour ce « laissé pour compte » coincé  entre l’inhabituel vin de sécheresse de 2003 et le phénomène de 2005.

Moins exubérant que ces deux « stars » des média, mais sérieux et solide, il se présente aujourd’hui dans une forme athlétique avant la dernière grande épreuve de sa vie chez nous : la mise en bouteilles.

Une période de repos de quelques semaines va suivre ces assemblages et l’égalisation que nous effectuons à l’instant.

Dans quatre semaines il sera emprisonné dans son flacon de verre.

Seul le consommateur en la débouchant pourra plus tard abréger son existence, c’est l’inévitable destin d’une bonne bouteille de vin !

Publié dans Dans les chais

Commenter cet article