Frénésie des Primeurs 2005 !

Publié le par Jean-Noël Hervé

Les professionnels du vin encouragés par la note de Robert PARKER (90-92) achètent toutes les caisses de Château Moulin Haut Laroque 2005 qu’ils peuvent.

Dix bureaux de Courtage Bordelais enregistrent ces transactions avec plus de soixante dix Négociants de la Place.

Depuis Mardi matin je dois chaque instant mécontenter les Maisons qui se pressent pour obtenir plus de quantité que je suis dans l’incapacité d’accorder sauf désistement d’un attributaire, ce que je viens presque à souhaiter parfois…un comble !

Je mesure aussi la chance que j’ai de pouvoir m’appuyer sur un tel réseau de professionnels locaux, c’est le privilège d’au grand maximum deux cent cinquante Crus à Bordeaux.

Même si je suis heureux de cela, je ne me laisse pas griser par ce succès et je peaufine les préparatifs de la mise en bouteille du 2004 qui aura lieu fin Mai. Le parc de fûts est en ordre, les vins soutirés.

Par contre, nous sommes en retard dans les travaux du vignoble : Jeannine notre dévouée employée s’applique à plier parfaitement à plat (sans arcures) les astes pour que le rang 1 des raisins futurs soit rigoureusement à la même altitude.

Aste levée

 

Aste "pliée"


C’est très long (environ 300.000 ligatures pour la propriété) et comme nous craignions les gelées matinales je n’étais pas pressé de commencer car les bourgeons sur des astes en l’air risquent moins que sur celles qui sont couchées.

Deux hectares sont encore ainsi et ont un aspect curieux, mais fin de la semaine prochaine, il n’y paraîtra plus, la menace due aux « saints de glace » aura également disparue.

La nature est indifférente aux vicissitudes, la loi des saisons règne et le processus végétal de création de la vendange 2006 est enclenché.

Ainsi va ma vie !

Publié dans PRIMEURS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article