Enigme

Publié le par Jean-Noël Hervé

Sur un des frontons de notre vieux cuvier vous pouvez apercevoir une sculpture dans la pierre du bâtiment

Outre les grappes, il y a la représentation d’un:

E dans l’ O.

 

Telle est l’énigme !

 

Dans la famille HERVE, la règle était de n’avoir qu’un enfant unique par génération qui curieusement était toujours un garçon.

(J’ai personnellement rompu cette tradition puisque nous avons deux enfants, mais tout de même deux garçons !)

 

Fait du hasard, cela a permis de ne pas diviser la propriété et d’en conserver l’exploitation au fil des siècles.

Pourtant un décès prématuré a fait qu’un beau-père a dû assurer la direction de notre vignoble pendant la pire des périodes, celle du phylloxera , fin du XIX ème siècle.

Cet homme a eu une vie de labeur intense, il a dû repartir à zéro, les vignes ayant été anéanties .

A la fin de sa vie non seulement il avait tout remis sur pied mais il a ajouté la partie Haut Laroque à la propriété familiale du Moulin, et définitivement constitué notre Cru.

Tonnelier de formation, il a fait bâtir un chai et un cuvier « modernes » autorisant un long élevage généralisé en barriques peu pratiqué localement.

Cette construction a été longue à aboutir car les moyens manquaient cruellement, mais enfin en 1909 le chantier se termina.

La pierre sculptée en atteste et lui rend hommage.

Il s’appelait :

E dmond  O lier .

 

 

Publié dans Divers

Commenter cet article