Bien roulée !

Publié le par Jean-Noël Hervé

Du cul aux épaules, la bouteille traditionnelle de Bordeaux est sacrément bien roulée !

Les Grands vins vieillissent longtemps, leurs bouteilles sont lourdes et de très bonne facture de toute évidence.

On peut imaginer que ce contenant en verre, sauf intérêt esthétique n’a pas vraiment d’importance.

Mais en usant de mon expérience de déboucheur récidiviste, j’ai constaté que quelques courbes dans sa silhouette ont bien été pensées pour d’autres raisons.

Au cours du temps un dépôt se forme et se réparti sur le fond et le flanc sur le lequel la bouteille est couchée. A quantité égale de dépôt, plus la surface des parties évoquées est importante moins l’épaisseur de lie sera conséquente dans le fond.


Un fond plat représente une aire plus faible que si le « cul » est en forme de cône renversé, ce n’est donc pas seulement pour des raisons économiques que les vins bon marché sont contenus dans de tels flacons c’est qu’ils seront bus jeunes, et qu’aucun dépôt n’y sera formé.

Les Grands vins de Bordeaux seront eux embouteillés dans du « lourd » et les « culs » seront très coniques et profonds car il est à parier que lorsque le temps de la dégustation viendra, il faudra séparer le vin fin de ses lies.

Lorsqu’on procèdera à la décantation ou au service direct, on va incliner la bouteille et ô miracle, l’épaule va retenir le dépôt jusqu’à un angle d’inclinaison important, évitant toute maladresse dans la manœuvre !


Je ne peux affirmer que la vie est bien faite, mais la bouteille des Grands Bordeaux : si !

Publié dans Divers

Commenter cet article