Photosynthèse

Publié le par Jean-Noël Hervé

Le manque de luminosité influe défavorablement sur le moral, c’est bien connu.

Vous imaginez donc, vous qui êtes peut être en vacances en cette fin de Juillet et qui ne pouvez profiter de la chaleur estivale, que nous qui dépendons à 100% des conditions météorologiques broyons du noir.

Ce matin, après un beau week-end, nous nous sommes réveillés sous la pluie qui n’a depuis pas cessé de tomber.


Bien sûr il faut de l’humidité pour que les végétaux soient « heureux »  dans leur milieu, mais nous les viticulteurs oublions vite que Bordeaux est Bordeaux justement grâce à sa pluviométrie élevée.

Dans quelques jours le soleil sera là et nous serons contents d’avoir des vignes bien vertes et pas desséchées comme après une canicule.

Les effeuillages effectués vont autoriser une ventilation et donc un séchage rapide des grappes

En attendant, aujourd’hui c’est : moral en berne.

Publié dans Dans les vignes

Commenter cet article