Préparatifs vendanges

Publié le par Jean-Noël Hervé

Impatients d’être aux vendanges, je peaufine le système de réception des raisins.

L’équation est simple : pour vendanger mûr il va falloir attendre très tard.

La vigne effeuillée, éclaircie doit pouvoir nous le permettre surtout avec l’aide du vent qui nous assèchera les grappes mises à nu.

Mais, plus on vendange tard, plus on s’approche de la limite de la dégradation de l’état sanitaire.

Sans être devin, il va donc falloir trier, pour ce millésime, encore plus à fond que d’habitude des raisins amenés au bout d’un cycle végétatif rallongé.

 

La suppression des effets néfastes de la vis hélicoïdale des traditionnels tombereaux est effective avec l’adoption du système de ramassage et de transport en cagettes.


Par contre la longueur de convoyage par tapis en est doublée. Bon point : nous aurons une vision rallongée de nos grappes et de nos grains.

Un autre petit plus : cette  installation va nous permettre de fouler* ou non  les grains selon leur cépage, leur consistance.

(* fouler, c’est, grâce au passage calibré des grains entre deux rouleaux en caoutchouc, fendre le grain pour libérer le jus, sans écraser les pépins)

 

Vivement dans deux mois !

Publié dans Dans les chais

Commenter cet article