Vieux fûts

Publié le par Jean-Noël Hervé

Les viticulteurs sont souvent questionnés sur le devenir de tous leurs fûts qui coûtent si cher.

Voici ce qui leur arrive à la quatrième année :


Ne craignez rien, les cercles en acier sont amenés chez un ferrailleur pour refonte, les cercles en bois serviront d’allumettes pour nos grillades et les fonds et les douelles vont servir de combustible dans une chaudière à bois !

Rien ne se créée, rien ne se perd, tout se transforme !

Publié dans Dans les chais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article